ESNE - Ecole Supérieure du canton de Neuchâtel

Métier et débouchés professionnels


Sur le marché du travail, l’Economiste d’entreprise dipl. ES issu d’une Ecole Supérieure est très prisé par les em­ployeurs. Il dispose de «compétences métier» polyvalentes, s’appuyant sur une pensée interdisciplinaire et une approche pragmatique pour aborder les situations les plus variées dans les domaines de l’économie et de la conduite d’organisation en situation incertaine.

En tant que généraliste, l’Economiste d’entreprise diplômé dipl. ES dispose de compétences professionnelles et sociales étendues. Celles-ci sont complétées et renforcées par une forte expérience professionnelle, acquise avant et pendant les études.

Au terme de la formation, il est en mesure de prendre, en tant que cadre, la responsabilité opérationnelle de tâches variées au sein de différentes organisations (PME, filiales de multinationales, services publics, etc.).

Quelques exemples de postes à responsabilités à la sortie de la formation:
- Direction d’entreprise: Adjoint de direction, chargé de planification et d’organisation;
- Marketing: Chef de produit, chef de marché, chargé d’études de marché, responsable des events, responsable de la communication;
- Finance et comptabilité: Comptable, assistant contrôleur de gestion, assistant réviseur, responsable reporting;
- Ressources humaines: Assistant RH, gestionnaire de formation, responsable administratif RH;
- Organisation: Chef de projet, responsable processus;
- Qualité: Agent qualité, assistant qualité;
- Administration: Chef de service, administrateur communal.

En outre, il dispose des compétences nécessaires pour diriger des collaborateurs, les coordonner, les soutenir et les motiver pour atteindre les objectifs de l’entreprise.

Enfin, les connaissances acquises durant la formation d’Economiste d’entreprise dipl. ES peuvent être approfondies au travers d’un diplôme de perfectionnement (MAS ou EMBA) d’une Haute école spécialisée en économie ou complétées par une spécialisation dans un domaine précis.

NB: Afin de faciliter la lecture, le masculin est utilisé pour désigner les deux sexes.

Mis à jour le mercredi 1 février 2017 11:19

Affichages : 34655

Présentation de la formation

 
De profil interdisciplinaire, la formation ES d’économiste d’entreprise offre différentes matières, organisées en modules de formation orientés sur la pratique professionnelle:

Modules ECOES

La formation se termine par un travail de diplôme, réalisé au cours du 7e semestre. Il doit permettre de vérifier que l’étudiant est en mesure de remplir un mandat d’une entreprise, d’une administration publique ou d’une organisation, en utilisant les compétences acquises durant sa formation. Le travail de diplôme est évalué sur la base d’un rapport écrit et d’une soutenance orale devant un jury d’experts.

Plan de formation

Le plan de formation est en conformité avec le plan d’étude cadre (PEC) établi par le Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI).

Il compte 1'380 périodes (45 minutes, en présentiel) réparties sur 6 semestres, à raison de trois soirées par semaine (12 périodes hebdomadaires). De plus, il faut compter sur un travail personnel, estimé à environ 1'700 périodes, pour réviser les cours et se préparer aux examens (COM).

Enfin, le temps pour réaliser le travail de diplôme et sa soutenance est estimé à 400 heures.

Plan d’études annuel (en nombre de périodes de 45 min.)   

1re

2e

3e

Basé sur le plan d’études cadre du SEFRI      
CA1: Gestion d’entreprise  170 30 40
CA2: Marketing / Public relation   120  
CA3: Production     60 
CA4: Approvisionnement & logistique   60  
CA5: Qualité / Environnement & sécurité     60
CA6: Gestion du personnel     110
CA7: Financement & investissement   120  
CA8: Comptabilité  140 40  
CA9: Informatique & mathématiques  60    
CA10: Création & développement d’organisation      60
CA11: Gestion de projet     70
Business English 50 50  
Perfectionnement  60 30 50
Total  480 450 450

 

CA = Champ d’action

Mis à jour le lundi 18 décembre 2017 15:27

Affichages : 6978

Compétences managériales acquises


Compétences métier

- Il dispose de solides compétences en gestion et en économie d’entreprise ainsi que de connaissances de base en économie politique et en droit;
- Il dispose des outils et des aptitudes nécessaires à la résolution de problèmes concrets relevant de la gestion et de l’économie d'entreprise;
- Il est capable d’évoluer dans un environnement international;
- Il est à même de mettre en œuvre une démarche analytique, systémique et interdisciplinaire; il saisit les interactions des processus complexes et cherche à résoudre les problèmes en proposant des
solutions innovantes et adaptées à une situation donnée.

Compétences relationnelles
- Il dispose d’aptitudes relationnelles lui permettant d’évoluer dans les différents contextes professionnels et sociaux et d’y jouer un rôle constructif, axé sur la coopération et la négociation;
- Il est apte à gérer les conflits et à faire émerger des solutions;
- Il dispose des outils et des aptitudes nécessaires pour initier ou accompagner le changement dans un esprit d’innovation;
- Il a développé des compétences de communication et sait mobiliser les moyens opportuns.

Compétences personnelles
- Il a développé ses habiletés à résister à la pression et est à même d’endosser et d’assumer des responsabilités;
- Il a conscience de la nécessité de maintenir et d’approfondir ses connaissances et compétences.

Mis à jour le mercredi 22 février 2017 13:16

Affichages : 4830

Conditions d’admission


Sans examen et avec 2 ans d’expérience professionnelle dans le domaine commercial (après obtention du titre),
les porteurs de:
- CFC d’employé de commerce (profils M et E);
- Diplôme d’une école supérieure de commerce reconnue par la Confédération;
- Maturité professionnelle Economie et services, type «économie» (anciennement maturité commerciale).

Sans examen et avec 3 ans d’expérience professionnelle dans le domaine commercial (après obtention du titre),
les porteurs de:
- Maturité académique avec option «Economie et droit».

Avec un examen portant sur les bases de la comptabilité et 3 ans d’expérience professionnelle dans le domaine commercial (après l’obtention du titre), les porteurs de:
- CFC (durée minimum 3 ans) d’une autre profession;
- Maturité professionnelle ou académique d’un autre domaine.

Enfin, tout candidat doit exercer une activité professionnelle d’au moins 50% dans un domaine apparenté à celui des études.

La direction de l’école se réserve la possibilité d’admettre sur dossier tout candidat disposant de formation et d’expériences professionnelles jugées équivalentes.

En outre, pour les candidats non-francophones, un examen d’entrée de compréhension orale de français est organisé et sa réussite conditionne l’accès à la formation.

Documents concernant le cours d’introduction à la comptabilité
À TÉLÉCHARGER

Brochure
Bulletin d’inscription
Horaire des cours 

 


 

Mis à jour le vendredi 12 janvier 2018 11:18

Affichages : 8006

La formation ES

L’Ecole Supérieure du canton de Neuchâtel (ESNE), créée en octobre 2006, regroupe les filières supérieures qui débouchent sur un diplôme fédéral ES.

Lire la suite...

                                     

Les références faites aux personnes formulées au masculin s'entendent également au féminin.